100 jours de réponse d’urgence face à la COVID-19

Quelles actions pour les enfants ?

Pour la première fois de son histoire, le Partenariat international World Vision a réuni tous ses bureaux dont Vision du Monde pour agir face au COVID-19. Notre objectif ? Venir en aide à 72 millions de personnes à travers 70 pays sur une période de 18 mois. L’ampleur de cette crise mondiale nécessite une réponse globale et un accompagnement des populations les plus vulnérables dans tous les domaines.

44 millions de personnes ont déjà été aidées, dont plus de 18 millions de filles et de garçons.

Soutenir les enfants touchés par la pandémie

Bien que les enfants ne soient pas les plus à risque face au virus, ils sont néanmoins les plus touchés par les terribles conséquences de la pandémie. Ils font face à la faim et aux manques de moyens de subsistance qui touchent de plus en plus leur famille, sont privés d’éducation et peinent à poursuivre leur développement éducatif et psychosocial, et sont exposés à de nombreuses violences.

Vision du Monde agit pour que les jeunes générations ne soient pas les grands sacrifiés de la pandémie et que les progrès réalisés jusqu’à présent ne se retrouvent pas annulés. 

Assurer la sécurité alimentaire et l’accès aux moyens de subsistance :

Les mesures de confinement ont plongé une grande partie des populations les plus fragiles dans l’insécurité alimentaire. Bon nombre des familles issues des contextes fragiles et ruraux des pays en développement vivent de l’économie informelle comme par exemple la vente des produits découlant des récoltes. Contraintes de rester chez elles, elles ont perdu toutes formes de revenus et ne parviennent plus à nourrir leurs enfants.
 
Via le Partenariat international World Vision, Vision du Monde a assuré la distribution alimentaire auprès des plus vulnérables et a intensifié ses actions au sein des camps de réfugiés. Une aide financière a été distribuée pour permettre aux familles d’accéder aux produits de première nécessité. Vision du Monde a poursuivi l’accompagnement et le soutien de l’activité économique des hommes et des femmes via la mise en place de groupes d’épargne.

Le bilan chiffré : 

  • 20 702 385 $ distribués en espèce ou par l’intermédiaire de bons pour soutenir l’accès aux moyens de subsistance
  • 1 559 663 personnes soutenues via une aide financière
  • 4 613 656 personnes soutenues par une assistance alimentaire
  • 3 725 groupes d’épargne organisés
  • 79 748 personnes formées à de nouvelles activités génératrices de revenus

Soutenir la continuité pédagogique

Avec 1,5 milliard d’élèves touchés par les fermetures d’écoles, l’action de Vision du Monde au cours des 100 premiers jours visait à aider les filles, les garçons et leur famille à faire face aux conséquences psychologiques des mesures de confinement et de distanciations. 
Les équipes locales ont fourni aux familles et aux enseignants du matériel éducatif, soutenu les camps de lecture et sensibilisé les parents à la gestion des peurs liées au virus.
Via des téléphones portables les enfants ont pu continuer d’apprendre à la maison, grâce aux cours audios développés par Vision du Monde et diffusés sur WhatsApp.

Le bilan chiffré : 

  • 833 087 personnes ont reçu un soutien éducatif ou une formation 
  • 19 845 enseignants soutenus 
  • 345 433 outils pédagogiques distribués pour soutenir l’apprentissage à distance 
     
L'école à domicile à cause de la COVID-19

"Chaque jour, je dois apprendre à mes enfants à lire et à écrire. Ils ont appris à la maison parce qu’ils n’ont pas pu aller à l’école après la COVID-19."

- Josalinel, mère de David, 8 ans, Isai, 6 ans, et Yonailys, 3 ans, Équateur 

L’ONG internationale a fourni des kits pédagogiques comprenant des cahiers d'exercices, des supports ludiques et des fournitures pour permettre la continuité de l’éducation par l’apprentissage à domicile.
 

Protéger les enfants des violences

Plongés dans une extrême précarité provoquée par la crise COVID-19, les filles et les garçons sont davantage exposés aux mariages précoces, au travail des enfants, à la mendicité, aux violences et à toutes autres formes d’abus. Face à ce constat alarmant, Vision du Monde a très vite alerté les institutions locales sur la nécessité de poursuivre les actions en faveur de la protection des enfants. L’ONG a intensifié son travail de sensibilisation aux droits de l’enfant et à leur protection en temps de crise.  

Le bilan chiffré : 

  • 1 130 832 enfants soutenus via les programmes de protection des enfants
  • 62 094 acteurs de terrain formés à la protection de l’enfance
     

Collaborer et plaider pour assurer la protection des enfants vulnérables

Dès le début de la pandémie COVID-19, le Partenariat international World Vision a souhaité agir d’une seule et même voix pour que les enfants soient placés au centre de de l’action internationale. L’ONG a développé de nombreux rapports pour mettre en lumière les conséquences indirectes de l’épidémie sur les enfants.

En étroite collaboration avec d’autres ONG et le Programme alimentaire mondial des Nations Unies, World Vision a pu mener un plaidoyer pour le financement de ponts aériens pour agir auprès des plus vulnérables. Cela a permis d’acheminer du matériel médical ainsi que de renforcer les équipes sur le terrain. 

Le bilan chiffré :

  • 199 changements politiques ont été opérés au niveau national ou local pour faire face à la  COVID-19
  • 751 engagements externes ont été pris pour mettre fin à la violence contre les enfants dans le contexte de COVID-19

Toutes ces actions continuent d’être menées sur le terrain et portées par des milliers de salariés, bénévoles et partenaires unis au sein du Partenariat international World Vision. La pandémie COVID-19 est toujours d’actualité et ses effets indirects risquent d’impacter massivement les enfants les plus vulnérables au cours des prochaines années.