100 jours de réponse d’urgence face à la COVID-19 : quel bilan ?

Plus de 100 jours après le déploiement de la plus grande réponse d’urgence du Partenariat international World Vision pour faire face à la pandémie COVID-19, le virus est encore présent et menace de nombreux pays d’une deuxième vague de contamination. Les équipes locales de Vision du Monde ne baissent pas leur garde et poursuivent leurs actions auprès des plus vulnérables au sein des contextes fragiles et ruraux des pays en développement. L’ONG dresse un premier bilan de ses actions. 

COVID-19, un bilan humain qui s’alourdit

A date ce sont environ 15 millions de personnes dans le monde qui ont contracté le virus et plus de 600 000 personnes qui en sont décédées. La COVID-19 n’épargne personne et ses conséquences économiques et sociales sont terribles. Les mesures de confinement et de distanciations sont venues exacerber les vulnérabilités des plus pauvres vivant d’une économie informelle, n’ayant pas accès aux soins de santé, à l’eau potable ou vivant dans des lieux bondés tels que des bidonvilles ou des camps de réfugiés.

Les fermetures d’écoles ont affecté plus d’1,5 milliard de filles et de garçons mettant en péril leur développement éducatif et psychosocial. Les enfants les plus vulnérables qui vivent déjà dans des endroits difficiles et dangereux traversent maintenant des moments particulièrement difficiles. Ils sont davantage exposés aux violences, aux mariages précoces, au travail des enfants et à bon nombre d’abus. 
Face à la COVID-19, les systèmes de santé en Amérique latine, dans certaines régions d’Asie et en Afrique, risquent grandement d’être dépassés.

Les effets secondaires de cette pandémie se feront sentir pendant des années. Ce sont plus de 70 millions de personnes qui devraient être replongées dans l’extrême pauvreté.
 

Les 100 premiers jours d’une riposte mondiale

Pour la première fois de son histoire, le Partenariat international a réuni tous ses bureaux dont Vision du Monde pour agir massivement face à la COVID-19. L’objectif ? Venir en aide à 72 millions de personnes à travers 70 pays sur une période de 18 mois. L’ampleur de la crise nécessite une réponse globale et un accompagnement des populations les plus vulnérables dans tous les domaines. 44 millions de personnes ont déjà été aidées, dont plus de 18 millions de filles et de garçons. 

Renforcer les mesures préventives pour limiter la propagation du virus

Au cours des 100 premiers jours de la réponse d’urgence, Vision du Monde a pu s’appuyer sur son ancrage local et ses relations solides et de long terme avec les communautés des villages, des villes et des camps de réfugiés du monde entier pour catalyser les efforts visant à limiter la propagation du virus.

Au vu de la contagiosité de la COVID-19, une véritable course contre la montre s’est amorcée pour enrayer l’épidémie dans des contextes fragiles et vulnérables, là où les systèmes de santé sont les plus faibles et où les taux de mortalité pourraient s’envoler. 

En s’appuyant sur son expérience passée de gestion de la crise Ebola en Afrique, via le Partenariat World Vision, Vision du Monde a mobilisé 90 000 chefs religieux pour diffuser des messages de prévention et lutter contre la propagation de fausses informations. 
Des points d’eau et des stations supplémentaires pour le lavage des mains ont été installés dans les camps de réfugiés, dans la rue, dans les écoles et aux abords des centres de santé. Du savon et du désinfectant ont été distribués à ceux qui ne pouvaient avoir accès à ces articles nécessaires pour se protéger du virus. 

Le bilan chiffré : 

  • 22 443 250 personnes sensibilisées à travers les messages de prévention 
  • 3 518 889 supports de prévention diffusés aux populations 
  • 2 021 287 produits distribués pour le lavage des mains
  • 1 771 101 kits d’hygiènes distribués
  • 73 110 stations publiques de lavage des mains rendues disponibles 
  • 30 726 installations d’accès à l’eau et pour l’assainissement et l’hygiène construites ou réhabilitées  
     
Fatou sensibilise sa communauté face à la COVID-19

Fatou a 21 ans, elle fait partie du Club des enfants à Mabo au Sénégal. Elle travaille avec Vision du Monde pour diffuser des messages de prévention auprès de sa communauté par le biais des chaines de télévisions et de radios locales, et via les réseaux sociaux. Elle s'investit également au sein de son village pour faire de la prévention contre les violences faites aux enfants durant les périodes de confinement.

Au Liban, les enfants réfugiés syriens partagent un message de sensibilisation pour que les personnes restent à la maison pour faire face à la pandémie COVID-19 et soutiennent les personnes dans le camp pendant la quarantaine.

Les enfants syriens délivre un message de sensibilisation face à la COVID-19

Renforcer les systèmes de santé et soutenir le personnel sanitaire

Très vite les systèmes de santé considérés comme les plus performants au monde se sont retrouvés dépassés par la gestion de l’épidémie. Il est apparu évident de soutenir ceux des pays en développement déjà fortement fragilisés, voire inexistants dans certaines régions. Pour cela les équipes locales de Vision du Monde ont formé 220 000 travailleurs de santé aux gestes barrières et à la prise en charge des patients contaminés par le virus.

Au cours des 100 premiers jours, des millions de gants, de masques, d’équipements de protection individuelle (EPI), de fournitures médicales et d’équipements ont été distribués aux hôpitaux et au personnel médical. Cela comprenait également des tentes pour aider les établissements de santé à gérer une augmentation subite de patients et à soutenir les espaces d’isolement et de quarantaine.

Dans ce contexte, Vision du Monde a veillé à ce que les programmes de vaccination des enfants se poursuivent afin que les filles et les garçons soient protégés contre les maladies et les effets secondaires de la COVID-19 sur la santé.


Le bilan chiffré : 

 

  • 8 628 établissements médicaux aidés
  • 85 301 agents de santé communautaires formés 
  • 201 721 membres du personnel médical dotés d’équipements de protection individuelle
  • 5 322 690 masques distribués
  • 3 689 915 gants distribués
  • 331 000 kits de désinfection distribués aux établissements de santé
     
Equipement pour les infirmières

"Se battre est une tâche difficile, surtout lorsque l’ennemi est invisible. Je m’inquiète surtout parce qu’un bébé m’attend à la maison. Mais je dois assumer cette tâche de travailleur de la santé, parce que c’est là qu’on a plus besoin de moi. J’espère que le pays se remettra de cette pandémie et que tout reviendra à la normale. Pour l’instant, je jouerai mon rôle pour atteindre l’objectif d’un pays exempt de la COVID-19." 

- Lenny Lyn a 27 ans et est infirmière aux Philippines 

Toutes ces actions continuent d’être menées sur le terrain.
Elles sont portées par des milliers de salariés, bénévoles et partenaires unis pour contrer la pandémie COVID-19.