Accès à l'eau potable des écoles de Phnom Penh

eleves de l ecoles de phnom penh qui ont acces a l eau potable

Contexte

Au Cambodge, le problème d’accès à l’eau potable ne touche pas que les zones rurales. Phnom Penh est une ville en plein essor en proie à une urbanisation galopante. La surpopulation dans certains quartiers entraîne de mauvaises conditions d’hygiène et d’assainissement (problème de gestion des déchets, manque d’installations sanitaires et de tout-à-l’égout). L’eau est impropre à la consommation, engendrant de nombreuses maladies et l’absentéisme à l’école.

Au Cambodge, 6 écoles primaires sur 10 n'ont pas accès à l’eau potable et aux installations sanitaires de base. L’absence d’eau potable au sein même des écoles est un frein important à l’éducation des enfants. L’eau est utilisée pour cuisiner et préparer les boissons, irriguer les sols et rincer les toilettes. On estime à 227 millions le nombre de jours d’école perdus chaque année dans le monde pour cause de maladies liées à l’eau.

Les enfants doivent souvent apporter leur propre bouteille d’eau ou en acheter sur place à des vendeurs, ce qui est un coût pour les familles vulnérables. Sans eau potable, il est difficile de rester toute la journée à l’école et presque impossible d’éviter les maladies.

eleves de l ecole phnom penh qui se lave les mains au lavabo

Lavabo à une école de Phnom Penh

sensibilisation des eleves au lavage des mains

Sensibilisation des élèves au lavage des mains

ecole de phnom penh qui a acces a l eau potable

Une école de Phnom Penh a accès à l'eau potable

Objectifs du Projet

Le projet prévoit d'installer un système de traitement de l'eau (citerne) dans 2 écoles primaires des quartiers défavorisés de Phnom Penh qui n’ont pas accès à l’eau potable.

Dans chaque école est prévu :

  • Installation d’un système de traitement de l’eau relié à 6 lavabos avec robinets et distributeur de savon liquide pour veiller au respect des bonnes pratiques d’hygiène.
  • Formation de comités de gestion à la maintenance de l’installation.
  • Distribution de matériel.

L’accès à l’eau potable à l’école, c’est moins de maladies, moins d’absences à l’école, et donc de meilleures perspectives d’avenir !

Bénéficiaires directs : 1 535 enfants dont 743 filles entre 7 et 13 ans et 29 professeurs

Budget

Description des investissements :

  • Installation d'une citerne filtrée dans 2 écoles : 14 159 €
  • Supervision et visites techniques : 8 063 €
  • Evaluation de la qualité de l'eau : 136 €
  • Formation du personnel enseignant à l'hygiène et au lavage de main : 885 €
  • Concertation ministérielle et partage de bonnes pratiques : 442 €
  • Achat et distribution de matériel d'hygiène : 1 062 €
  • Distribution de bouteilles aux élèves : 4 248 €
  • Inauguration : 177 €
  • Coordination et monitoring : 4 222 €

Budget total : 33 394 €

jauge 33% projet vision du monde