Emilse, une chef d’entreprise en Colombie

Malgré peu de messages encourageants de la part de ses voisins et le contexte de pauvreté et d'insécurité dans son quartier, Emilse Ramirez, une femme de 30 ans, a surmonté la peur de l'échec : elle a lancé sa propre entreprise.

Au nord de la Colombie à Bucaramanga, Emilse vit avec son mari, José Bandera et leurs deux enfants: Daniel 8 ans et Mariana 2 ans, tous deux parrainés grâce à Vision du Monde. 

 

Après avoir étudié pendant trois ans au SENA (un programme de formation technique du gouvernement) pour être coiffeuse, Emilse ne savait pas comment ouvrir sa propre entreprise, jusqu’au jour où elle a été invitée à participer à une réunion organisée par Vision du Monde. Cette initiative a été développée afin de promouvoir les compétences entrepreneuriales chez les femmes grâce à un accord de coopération entre Vision du Monde et l’Université de Santander. 

 

Une manière d’apprendre sur l’entrepreneuriat 

 

Les réunions d’apprentissage communautaires permettent à plus de 50 femmes d’acquérir des compétences et des connaissances tout en partageant leurs propres expériences.

 

Ces femmes ont développé leurs compétences dans des domaines tels que l’analyse financière, le marketing, l’organisation et le développement d’une entreprise autant que sur des connaissances de base sur l’exportation et la façon de développer un business plan.   

 

Pendant cinq jours de formation, Emilse a appris à gérer une entreprise. Soutenue par sa famille, elle a finalement décidé d'ouvrir un salon de beauté. « Bien qu’aillant pris de nombreux cours d’esthétisme, je ne savais pas comment lancer mon entreprise. J'ai décidé de croire en moi, en mes capacités et de vaincre ma peur. Maintenant, j'ai plus de connaissances sur la façon de gérer mon entreprise », explique Emilse.

  

Une expérience réussie

 

Un prêt bancaire l'a aidée à acheter des meubles et à décorer son salon de beauté qui est ouvert tous les jours. Emilse a créé trois emplois directs et a une moyenne de 30 clients réguliers par semaine. Charismatique et professionnelle, Emilse a réussi à fidéliser une clientèle régulière et très satisfaite.

 

Ces résultats positifs ont permis à Emilse de faire des bénéfices.  Grâce à ce complément au salaire de son mari, Emilse a amélioré sa qualité de vie de sa famille en répondant à ses besoins de santé, d’éducation, d’alimentation et de loisirs. Comme Emilse, trois autres femmes ont également bénéficié de cette initiative.  

 

« Le salon rapporte environ 600$ par mois, qui sont en partie réinvestis dans l’entreprise mais aussi utilisés pour acheter de la nourriture, subvenir aux soins de santé et acheter des vêtements » nous explique Emilse.  « Les gens de ma communauté travaillent très dur et sont humbles. Ils ont le désir de bouger les choses et de se battre pour offrir une meilleure vie à leurs enfants. Il y a beaucoup de marché parallèle. La plus grande difficulté est l’insécurité ; il y a des gens qui croient que parce qu’ils vivent dans ces zones dangereuses ils ne peuvent pas avancer dans la vie »

 

Le développement complet de la famille. 

  

Ces activités ont permis à Emilse de prendre mieux soin de ses enfants et de sa famille. « Mes enfants mangent mieux, sont en meilleur santé et les relations au sein de la famille sont renforcées... Grâce à ces réunions, j’ai également appris à partager et à interagir avec les autres, cette formation à l’entrepreneuriat m’a aidée à prendre des décisions, qu’en tant que femme je ne me sentais pas capable de prendre. Ma famille se sent mieux et a de l’espoir. Même dans un quartier  où il y a des gens négatifs et destructeurs, malgré ces gens-là, on peut y arriver. Maintenant, j’ai les moyens de réussir ma vie grâce à Vision du Monde » dit-elle avec enthousiasme. 

 

A présent, le rêve d’Emilse est de développer son salon de beauté. « Dans 5 ans, je vois mes enfants grandir avec l’amour de leurs parents au sein d'une famille plus forte. Concernant mon affaire, je la vois toujours à la même place, mais avec beaucoup plus de services. J’aimerais installer un spa au deuxième étage pour proposer des services de massage, un sauna et un bain turc »

 

Emilse encourage maintenant les autres femmes à ne pas avoir peur de lancer leur propre activité. « Je dis aux femmes comme moi : crois en toi et en tes capacités, soit forte et crois que tu peux réussir ! »  termine-t-elle avec fierté.  

 

Découvrir le fonctionnement de nos programmes de développement

Vous pourriez aussi être intéressé par ...